Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] M5lr
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  OPM PNJ  
Edouard Wayne

mp - profil
Magnazord Oblix

mp - profil
Alice O'Connor

mp - profil
Mjoll Lionheart

mp - profil
le staff
Contexte
Il fut un temps où la terre seule avait de l'importance. Une époque révolue où de petits seigneurs régnaient sur leurs lopins... Mais comme par tout temps, l'humanité évolua à travers sa quête de pouvoir intemporelle.C'est ainsi que les seigneurs, qui s'étaient bâtis un héritage de guerres mutuelles, vinrent à se réunir en une unique entité. Collaborant, ils bâtirent alors un Gouvernement qui leur permit d'avoir la main mise sur la quasi-totalité des civilisations alors connues. Ce qu'aujourd'hui le monde entier connait comme n'étant nul autre que le Gouvernement Mondial, cette organisation, armée de la Marine comme force majeure, entama son long règne sur le monde civilisé, travaillant à asseoir et solidifier son pouvoir. Mais la paix qu'ils semblaient avoir instaurée et que tous semblaient apprécier, se retrouva troublée par une vieille pratique devenant de plus en plus monnaie courante; la Piraterie. LA SUITE
Les Annonces
01.02.20 Ouverture du forum, nous vous invitons à aller lire le règlement avant de vous inscrire. Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à mp le staff.
07.02.20 Début de l'Arc 1 - "Mystère sur les Blues"
14.02.20 Event 1 - "Mystère sur les Blues"
xx.xx.xx //
Arc 1 — Mystère sur les Blues
Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] S83x
© Le design a été réalisé par Papa Yami. Le codage et modèles de fiche ont été réalisés par EPICODE, Halloween LS Codage et Terrible
-34%
Le deal à ne pas rater :
Samsung Gear VR – Casque de Réalité Virtuelle ...
17.24 € 26 €
Voir le deal

Hoji Masao
Pirate
Hoji Masao
Messages : 27
ϟ Dorikis : 390
ϟ Expérience : 88
Date d'inscription : 21/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: Hoji, dit le Dragon Blanc. Un être si égocentrique et arrogant que vous aurez du mal à vous y attacher. Mais attention, il est plein de surprises!

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyMer 29 Jan - 13:41



La nouvelle avait causé un grand désarroi dans le village d'Hagraba, au fin fond du plus introuvable des courants oubliés d'East Blue. La personnalité la plus iconique des lieux, celui autour de qui toutes les discussions se concentraient, avait soudainement disparu. Du jour au lendemain, alors que personne n'y était préparé, il avait pris ses affaires et s'en était allé, laissant derrière lui un vide qui, jamais ne pourrait être comblé.

-BOUAHAHAHAH! Enfin débarrassés de cet emmerdeur de sale gosse égocentrique!
- Bien dit ça! Allez compagnons, buvons un coup pour fêter ça, c'est ma tournée!!!
- OUAAAAAAAAIS!!!
- VOUS POURRIEZ AU MOINS FAIRE SEMBLANT LE TEMPS QUE JE SORTE DE LA TAVERNE!


Claquant férocement la porte de l'échoppe, Hoji esquissa un sourire. Sous ces faux-semblants de ressentiments entre lui et les habitants du village, il savait très bien qu'il leur manquerait. Il avait tenu à faire ses adieux à chacun d'eux, leur offrant pour l'occasion une mèche de cheveux pour qu'ils ne l'oublient jamais. Aussi théâtral qu'il l'avait toujours été, il ne tenait pas à rater sa sortie de scène, ce moment où, enfin, son père avait bien daigné lui louer un bateau pour quitter ce morceau de roche isolé en pleine mer. C'est ainsi que, dans le silence absolu d'un midi ensoleillé, il descendit la longue route qui menait au seul embarcadère de l'île, sans personne pour l'accompagner. Aucune larme ne coulait sur ses joues, le dragon blanc ne pleurait jamais. Mais il savait que, cachés dans leurs maisons, le nez dans leurs assiettes, les habitants du village pleuraient abondamment son départ.

Et pour une fois, Hoji et son narcissime ne s'étaient pas trompés.

----------------

Première escale: Kokoyashi. La seule île suffisamment proche pour que le capitaine du bateau, fort désagréable soit-dit en passant, ait accepté d'y venir. Si le père d'Hoji l'avait payé, il avait sûrement oublié de la faire grassement. Accompagné d'un dernier glaviot propulsé à quelques centimètres de ses pieds, lui arrachant un rictus de dégoût, le coeur d'acier descendit enfin de cette coque de noix au nom aussi pourri que que son pont: La Quincaillerie. A peine avait-il foulé les rues de cet endroit qu'un air vivifiant était entré dans ses poumons. L'air de l'aventure, de l'inconnu. Une senteur parfumée de sable, d'herbe, de bois, d'alcool, de pisse et de vomi... Plus il avançait et plus ce que son nez captait commençait à le révulser. Les récits de ses héros d'enfance ne parlaient jamais d'odeurs et il comprenait enfin pourquoi. L'aventure, ça pue.

Au détour d'une petite rue annexe, il avait rencontré un charmant jeune homme qui, une fois oublié son air odieux, son pantalon aux genoux et la femme qui criait à ses pieds, avait entamé une conversation fort passionnante avec notre protagoniste. Ce dernier, répondant à un poli: "Va donc te faire pisser dessus par un âne pestiféré", avait décoché avec souplesse une mandale dans la tronche de ce gentleman. Avec tout le respect qui le caractérisait, il le remercia de sa sympathie d'un coup de pompe dans l'arrière-train qui le fit déguerpir bien vite. Si vite qu'il en fit tomber par terre une carte, usée et mystérieuse. Repoussant avec douceur la demoiselle qui, de toute son outrecuidance, tentait de lui sauter dessus pour le remercier, il fixa ses yeux sur le morceau de papier. Pendant qu'il s'en allait, harcelé des cris et des pleurs de l'insupportable mégère à moitié nue derrière lui, son regard s'alluma d'étranges petites étoiles. Tout avis médical aurait sûrement paru inquiétant à ce sujet mais, pour Hoji, c'était là le véritable début de son voyage.

Qui n'avait jamais rêvé de découvrir une fabuleuse carte au trésor au premier jour de ses intrépides aventure? Qui plus est une carte de l'île précise où ce butin se trouvait? Pour notre héros, c'était une joie intense qui animait ses pensées. La carte indiquait Kokoyashi et, plus loin, une petite crique flanquée d'une croix rouge. Au dessus de la carte, quelques mots étaient inscrits. Solennellement, le jeune homme étendit la carte devant ses yeux, dirigeant déjà ses pas dans la direction indiquée. Il lut alors le message du propriétaire original de la carte.

J'étais bourré et j'ai planqué le trésor bande de cons! - Capitaine Térèv.

Emouvant, n'est-ce pas? Ce témoignage du passé lui avait presque arraché une larme. Alors qu'il continuait sa route, une étrange petite bestiole qu'il n'avait pas sentie venir lui rentra violemment dans le ventre, lui arrachant la carte des mains et lui faisant perdre le souffle. Sauf que ce n'était pas un animal. C'était une...

- Saleté de gamine... regarde où tu vas, petite effrontée!



Revenir en haut Aller en bas
Scylla Rive
Chasseuse de Primes
Scylla Rive
Messages : 24
ϟ Dorikis : 400
ϟ Expérience : 68
Date d'inscription : 26/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: aka Unicorn. ce doux minois enfantin cache une rustre sans précédent. Elle est petite mais ses crachats ne sont pas à son image alors faites attention à ne pas la vexer

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyMer 29 Jan - 22:52
Finalement, ces gamins étaient plutôt débrouillard et leur « chef » un vrai leader née, qui savait attirer à lui tous les autres, c’est grâce à son charisme magnétique que d’autres enfants de l’ile ont rejoins la bande et se sont attelé à « jouer » à la reconstruction du Pan. Rien de très présomptueux, quelques rafistolages, des préparatifs… Les nouveaux venus s’imaginaient déjà pirates ou corsaire, voguant sur une mer de rêves, à la poursuite des légendes qui hante ce monde. Ils n’étaient pas au bout de leur surprise ! Un beau jour ils n’eurent plus à imaginer tout cela, car ce jour le Pan pris la mer sous fond de jeu un peu pernicieux.

-LARGUEZ LES AMARRES ! HISSEZ LA GRANDE VOILE ! LEVEZ L’ANCRE ! À L’AVENTURE !

Avery, le capitaine du Pan, avait le sourire défiant d’un enfant qui fait une grosse bêtise, vous savez je genre de gamin qui se complaît dans son refus de l’autorité quelle que soit cette fameuse autorité souveraine. Scylla était non loin, assise sur une caisse, reconnaissant ce sourire malsain. Un pirate sait en reconnaître un autre quand il en voit un, et ce sourire, c’était un aveu silencieux ! D’ailleurs, le voile fut vite levé lorsque l’embruns de la mer vint fouetter plus que de raison le visage des nouveaux, qui perdirent petit à petit les étoiles qui brillaient dans leurs yeux, pour se laisser emporter par un étrange sentiment de confusion, lorsque le port se fit si lointain, que l’hypothèse du jeu n’était plus envisageable.

La cornu restait silencieuse, neutre face à l’apeurement et la tension grandissante. En fait, non, ça lui rappelait enfin sa vie passé ! Ce sentiment d’imprévisibilité, la mer indomptable et les pirates toujours plus entreprenants et créatifs. Enfin, l’enfant roi prit la parole, pour asseoir comme il en avait maintenant l’habitude sa domination mentale sur son improbable équipage. Il se mit un peu en hauteur et racla sa gorge pour avoir l’attention de tous. Un bâillement, voilà tout ce que m’arracha sa mise en scène.

-Moussaillons ! Aujourd’hui l’aventure reprend ! N’ayez crainte la mer est clémente pour encore trois jours, je me suis renseigné et nous avons même un nouveau navigateur ! Viens montre toi Renga ! Avec lui dans notre équipage plus aucune mésaventure ne nous arriveras ! Nous tiendrons le cap vers Kokoyashi chers enfants de la mer ! Et oui, c’est tragique pour vos familles, mais qui s’embarrasse de ça mes amis nous voguons vers la gloire ? Si vous voulez retrouver vos parents et vos vies ennuyantes allez y, sautez vous connaissez le chemin, moi je ne regarde que vers l’horizon !

Alors c’est ça qu’il faisait du haut de ses douze ans ? Toi, Scylla, ça ne t’effrayais pas plus que ça que ce Avery soit un kidnappeur sûrement recherché s'il procédait ainsi depuis un moment. Finalement tu ne pus te retenir de rire en imaginant ces benêts de la marine cherchant inlassablement la mauvaise personne pour les crimes commis par ce gamin timbré.

-MALALALALAAAA ! Un délire ! c’est putain de drôle ! Un gamin qui en kidnappe d’autre… Bon ça m’a donné soif tout ça… Elle est où la gnole ?


Quelques jours plus tard, le Pan était arrimé au bord de Kokoyashi, il y avait beau avoir un navigateur sachant utiliser une boussole, il n’y avait toujours personne sachant manœuvrer correctement le navire et le Pan a fini encastré dans un bateau de commerce qui mouillé dans ce port dépravé pour une raison obscure. C’était louche, mais en soit peu importe ! La morveuse sortait du navire en furie, les jambes et les bras tremblant devant son abstinence de quatre jours face à la boisson. Elle hurlait, insultait et crachait dans tous les sens à en faire pâlir les flibustiers présents à ce moment-là. Une fille si mignonne et pourtant si rustre ! Elle avait de quoi pester, les autres taches avait un stock d’oranges incroyable pour leurs petits jus bio là, mais pas une seul bouteille de rhum, pire pas un seul flacon d’alcool ! C’est à se demander pour qui ils l’ont prise… Une gamine ?

C’est, pestant, que la jeune Scylla se mit en route pour sa quête initiatique, celle de dégoter de l’alcool pour corrompre tout ses camarades pleurnichards et leur passé l’envie d’oublier une fois de plus le stock d’alcool. Ne jamais laisser faire un gamin ! Leçon retenue ! Un pied sur la pierre froide du port et tu sens cette douce odeur propre à la beuverie, ces relents si caractéristiques arrache un sourire à la demoiselle qui se reconnaît dans cet univers de drapeau noir hisser bien haut. Dans son entrain la cornu repère un gars propre sur lui avec une carte sur la main. Cool ça sera plus simple pour se repérer ! À l’abordage ! Un petit coup de tête bien placé et voilà que l’immaculé récupère ce trésor en papier. Mais le gars se relève et ose répondre. En levant le regard vers lui, on ne peut que remarquer la mégère à moitié dévêtu derrière et faire le rapprochement.

-Désolé le bourge, je vais garder ça et si tu veux un conseil va baiser ta pute à l’intérieur, l’amende pour exhibitionnisme elle vaut un bras ! C’est quoi cette putain de croix ? Un trésor ? Mais t’as trouvé ça où ? Putain c’est dégeulasse…

Boire ou con… Partir à la chasse au trésor, il fallait choisir ! La carte au trésor d’un pirate bourré, hein… C’était sûr qu’il avait aussi enterré son alcool ce con ! Un trésor, une nouvelle île, des légendes, des cartes, tout le monde adorait ça et toi encore plus et puis ça te fera une belle histoire à raconter aux enfants pour les endormir… C’est décidé l’aventure nous voilà ! Tournant ton regard rouge vers Hoji, tu lui adressas ces mots :

-Tu te ramènes le puceau ? J’espère que t’as de quoi boire dans ton sac !
Revenir en haut Aller en bas
Hoji Masao
Pirate
Hoji Masao
Messages : 27
ϟ Dorikis : 390
ϟ Expérience : 88
Date d'inscription : 21/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: Hoji, dit le Dragon Blanc. Un être si égocentrique et arrogant que vous aurez du mal à vous y attacher. Mais attention, il est plein de surprises!

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyJeu 30 Jan - 19:14



Ebahi. Voilà bien le seul mot qui pouvait correspondre à l'état dans lequel se trouvait Hoji à ce moment. Non seulement la petite fille ne s'était pas excusée, mais elle avait eu l'audace de lui répondre avec la langue délicieuse d'un charretier en reconversion dans la poissonnerie. Etonnant pour une enfant de cet âge, ce qui avait eu pour effet très simple de faire taire notre héros pendant quelques secondes, ce qui était déjà un exploit en soi. Non contente de sa première impression, elle avait continué sur sa lancée en insultant approximativement toute la population alentour et avait volé la carte du dragon. C'était la goutte de trop.

- Alors, de une, ce n'est pas une fille de joie et encore moins la mienne. De deux, non je ne compte pas la baiser, ni ici, ni ailleurs, ni jamais. Oui c'est de toi que je parle, barre-toi!, s'était-il interrompu quelques secondes, le regard tourné vers la demoiselle en détresse, De trois, elle est où ton alcoolique de mère irresponsable et de quatre, rends moi cette carte, elle est à moi!

D'un geste sec, il avait récupéré la carte des mains de la gamine et lui avait lancé une petite gourde contenant de l'eau. Elle avait bien demandé à boire non? Hoji n'était pas du genre à laisser les gens se déshydrater sans rien faire, surtout pas une enfant. Ne s'attardant pas plus sur elle, il pressa le pas, agrandissant ses foulées pour la dépasser et prendre quelques mètres d'avance. Le trésor l'attendait et il ne pouvait pas se permettre de freiner son aventure pour une rencontre aussi insensée qu'inutile.

Alors qu'il fonçait à grands pas, le regard levé devant lui cette fois pour éviter de reproduire l'accident, il se rendit compte que les aventures ne sont jamais réellement linéaires. Un bruit de pas pressé l'avait interpellé. Certain de savoir qui en était à l'origine, il s'était retourné avec la ferme intention de mettre fin à ces enfantillages sur le champ. Le visage fermé et la bouche prête à incendier de propos acerbes la petite fille, il ne reçut pour surprise qu'un coup de poing dans la tempe, qui le fit chuter à terre, une nouvelle fois. Définitivement, il n'avait pas choisi la bonne journée pour porter son manteau blanc.

- Rends nous la carte, monsieur le héros. On n'a pas de temps à perdre avec un troufion qui nous pique nos catins ou notre butin. Manquerait plus qu'il nous vole notre picole en plus.
- J'aurais pas fait ça à ta place...


Face à lui, debout et fiers de leur attaque surprise, se tenaient 3 bonhommes à la mine menaçante et au physique beaucoup moins. Apparemment véritables terreurs des ruelles, les loubards avaient décidé d'en découdre pour récupérer leur dû. Et si, au premier abord, ils avaient semblé prendre l'avantage, la suite leur prouva le contraire. Alors que le plus grand des lascars s'était baissé pour ramasser la fameuse carte, objet de tant de convoitises en ce jour malheureux, il dû avaler ses dents à travers ses gencives grâce à un amical rappel à l'ordre de la botte d'Hoji. Une fois son repas forcé et quelque peu indigeste digéré, le grand gaillard tenta de reprendre ses esprits, avant de reprendre son attaque verbale d'une manière un peu différente.

-FALOPARD! Tu m'as caffé la mafoîre! Z'vais te gasser la tronfe!
-Plaît-il? J'ai cru entendre quelques mots mais je ne suis pas certain. Veuillez articuler s'il vous plaît!
- V'AI DIT QUE ZE FOULA...


Un craquement de plus et la grande tige se retrouva à terre, ses deux comparses hésitants à se décider sur leur prochaine action. Par panique ou par désespoir, ils attaquèrent, tremblants pendant leur course, peinant à lutter contre la peur. Mais ils n'atteignirent jamais le dragon blanc. Une force mystérieuse les avaient flanqués à terre, faisant rouler plusieurs bouteilles de rhum au sol...

Revenir en haut Aller en bas
Scylla Rive
Chasseuse de Primes
Scylla Rive
Messages : 24
ϟ Dorikis : 400
ϟ Expérience : 68
Date d'inscription : 26/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: aka Unicorn. ce doux minois enfantin cache une rustre sans précédent. Elle est petite mais ses crachats ne sont pas à son image alors faites attention à ne pas la vexer

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyVen 31 Jan - 23:42
Et voilà que la carte se dérobait de tes mains. L’autre coincé faisait sa crise moralisatrice tandis que tu gonflais les joues en détournant les yeux, signe démonstratif de ton exaspération et ton indifférence face à ses remarques. Tu soufflais bruyamment, vraiment saoulée par sa réaction, mais il venait de te filer une gourde ce qui signifiais que tu allais littéralement pouvoir te saouler et pas seulement en t’abreuvant de ses paroles. La sensation de froid et le poids de la gourde dans tes frêles et petites mains te firent frissonner de plaisir. Enfin après ces quatre derniers jours passer à ne boire que de l’eau et des jus d’orange, tu allais pouvoir sentir ton gosier brûler sous le passage de l’ardente eau divine…

-Elle est même pas à toi la carte, la sainte ni touche… T’as jamais été beurré alors t’as pas pus écrire ce message de pochtron… Tu crois que je suis née de la dernière pluie, le puceau ? Vas y garde la, ta carte adoré si ça t’amuses de faire le guide… Moi, j’te suis en buvant !

Mais tu n’allais pas rester enjoué très longtemps. Tu avais fait l’impasse sur la remarque sur les mamans, passant ce tacle assassin sur ta condition de morveuse sous silence pour le moment. Car la joie de tenir enfin ton saint graal dans les mains te rendais d’une clémence rare. Tu ouvris la flasque et rien ne te heurta sur la funeste découverte qui suivrait. Il faut dire que l’odeur olfactive général aidait à la supercherie. C’est seulement lorsque le liquide toucha tes lèvres que la trahison se révéla. Tu recrachas immédiatement le liquide contenue dans ta bouche comme si ce fut un poison au goût insupportable.

-De l’eau ? Mais tu te fous de ma gueule ? T’es quel genre d’aventurier ? RAAAH ! Ralentie ! J’ai une tête à boire de l’eau moi ?

Honnêtement ? Oui ! Qui oserait te donner autre chose vu ton adorable bouille ? Il fallait que ça change… Oui, je sais, mais on ne peut lutter contre les apparences. Refermant la gourde, tu grommelais et injuriais à tout-va en trottinant derrière monsieur le chevalier blanc. Et l’autre menteur, il accélérait, te laissant à la traîne toi et tes petites jambes fluettes. C’est de la triche-là… Normalement, on laisse gagner les enfants… C’est dans le code de la bienséance monsieur ! Et puis à quel moment, c’était devenu un marathon dont tu étais la bonne dernière ? Tu t’étais stoppais un instant, intrigué par la détermination des trois roublards qui venaient de te dépasser. Finalement, tu repris ta course d’un pas plus lent pour conserver ton souffle et rattraper le type à la carte. D’ailleurs apparemment, c’est ça qu’étaient venu chercher les types. Cette vieille carte moisi. Le trésor de ce capitaine était si convoité ?

Soudain, une flamme s’alluma dans ton regard à l’entente d’un seul et unique mot. DE LA PICOLE ! Tu tapais ton meilleur sprint. L’heure était à la chance ! Tu allais enfin pouvoir boire ! C’est donc ainsi qu’ils éveillèrent la bête assoiffée de sa… Rhum qui est en toi ! Des étoiles plein les yeux et la bouche salivant de plaisir avant même de n’avoir bu une seule goutte, tu te ruas sur l’un des gars au hasard, s’agrippant à son coup. C’était sûrement plus la surprise que la violence du choc qui fit chanceler le type. Où alors l’alcool avait déjà entamé son équilibre plus que précaire, car le gars tomba au premier contact emportant ses potes dans sa chute. C’était un peu pathétique comme spectacle à vraie dire. Mais ta récompense était là, roulant en tintant à tes pieds. Tu attrapais la bouteille la plus proche de toi sans quitter le dos du gars qui tentait de se remettre de sa chute et de comprendre d’où cette agression venait.

-Glouglouglou… AH ! Que c’est bon ! Dis-moi que ce trésor que vous convoitez tant est une montagne d’or et d’alcool ! Je serais la plus comblée !

Tu avais un large sourire affiché sur le visage, et les joues rougit en réponse à la boisson qui venait te libérer de ta soif et tes malheurs. Mais tu n’avais pas le temps de te gargariser plus que ça de cette petite victoire qu’une énorme gifle vint fouetter ton visage, te faisant lâcher ta bouteille à peine entamé qui vint se briser au sol, tandis que tu restais abasourdis par ta joue rouge vive prise d’un feu imprévu. Il faut le dire, une petite larme vint perler aux coins de tes yeux, tandis que tu n’avais pas le temps de souffler, car déjà, le gus sur lequel tu étais se relevait t’envoyant balader au sol, avant de te chopper par la jambe, comme un vulgaire morceau de saucisse qu’il comptait manger. Il allait le faire, c’est sûr !

-’Tain, c’est la réunion des emmerdeurs aujourd’hui ? Une gamine… J’te jure ta une case en moins toi et une bonne décente ! Tu sais quoi, tu me plais bien… Je vais t’emmener avec nous et t’apprendre la vie ! Ne crois pas que tu vas t’en tirer le héros… On va t’envoyer tous nos gars à tes trousses balèze ou pas, tu ne pourras rien face au nombre ! Souris temps que tu le peux encore, car je t’assure que tu vas perdre toutes tes dents et ça ne sera pas bien jolie à voir !

Les deux autres haussèrent les épaules partagés entre le déplaisir de cette amère et pernicieuse fuite et la peu de devoir affronter le dragon blanc. Pourtant, il n’avait pas totalement perdu, non ? Ils avaient même l’avantage n’est-ce pas ? Un otage ! Voilà qui était efficace face à l’esprit chevaleresque affiché de Hoji, mais peut-être que cette situation arrangeait le possesseur de la carte au trésor qui se débarrassait ainsi de tous ses trésors.

-Lachez moi pauvres cons ! J’vais vous suriner bande de merde ! Une bouteille neuve… Je refuse que l’on gâche une seule putain de goutte de rhum ! Vous êtes des cons ! Les bouteilles ! Partez pas sans la picole ! Eh le débilos de frangin ramasse les bouteilles, on ne gaspille pas !

Posée sur l’épaule du gars comme un sac à patates, tu avais capté le regard d’Hoji et lui avait adressé un sourire et levant ton pouce et signe d’approbation, ou l’avais, tu baisser… Tu ne sais pas, tu avais la tête en bas et le sans qui circulais trop vu ta couleur carmin. You need a hero !
Revenir en haut Aller en bas
Hoji Masao
Pirate
Hoji Masao
Messages : 27
ϟ Dorikis : 390
ϟ Expérience : 88
Date d'inscription : 21/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: Hoji, dit le Dragon Blanc. Un être si égocentrique et arrogant que vous aurez du mal à vous y attacher. Mais attention, il est plein de surprises!

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptySam 1 Fév - 18:34



La situation avait viré au drame en quelques secondes et ce qui n'était pour l'instant qu'une sympathique aventure de trésor perdu, s'était soudainement transformée en sauvetage d'une dame en détresse. Dame qui, au demeurant, n'était pas plus haute que trois pommes et devait avoisiner les 35 kilos, mais dame quand même. Hoji au coeur d'acier, c'est ainsi qu'on l'appelait dans son village natal. L'homme qui ne reculait jamais devant aucun affrontement, aucun ennemi et n'acceptait aucun affront. Un nuage de poussière fut soulevé par sa première impulsion, preste et efficace, qui le fit se projeter vers l'avant. Il avait vu le regard emprunt de détresse de la petite fille qui, les lèvres encore imbibées d'alcool, semblait l'appeler au secours.

D'un saut de chat, fluide et leste, il se retrouva sur un préau, puis sur un toit, rattrapant peu à peu le vil ravisseur qui cavalait dans les rues sablonneuses du village. Effrayant enfants et grand-mères, il semblait avoir le feu au derrière ou le diable au trousse, au chat. Mais s'il y avait bien quelqu'un derrière lui dont il aurait dû se méfier, ce n'était pas le diable, mais bien un dragon, tout de blanc vêtu, parsemé de traces de poussières, de sang et de sueur. Et ce dragon venait d'étendre ses ailes, sautant vers le sol les deux pieds joints. Une attaque en piqué qui se résulta en un craquement sonore et distinct, un homme le nez dans la terre et une gamine dans les airs qui ne comprenait pas trop comment elle avait fini là. Un bras fort et assuré s'enroula autour d'elle, la ramenant sur le plancher des vaches. Un sourire? Non merci, la théâtralité de la scène demandait un visage fermé, un regard brûlant et une punchline bien sentie...

- Pierre qui... Non, pirate qui roule...euh...qui court, n'amasse pas la peau de, rah, fais CHIER!

Bon, pour la punchline on repassera, notre héros ne devait pas être dans un grand jour car les punchlines, on vous le jure, c'est sa spécialité. Les joues rouges de honte d'avoir manqué son grand moment, il enfonça ses poings dans ses poches, le visage renfrogné et la mine boudeuse. L'air de dire en marmonnant que de toute façon chaque fois c'était pareil et qu'il n'avait jamais de chance et que le monde ne le reconnaissait pas à sa vraie valeur, il se mit soudainement à paniquer. Ses poches étaient vides. Ce qui n'était pas normal du tout puisqu'une carte au trésor aurait dû s'y trouver. A moins, bien évidemment, que des narrateurs malencontreux aient oublié de ramasser la dite carte. Mais cela n'arrive jamais...

- MA CARTE! MON TRESOR! MON ROYAUME POUR MA CA... Mais pourquoi je dis ça moi...

Perdu dans ses réflexions idiotes, il entreprit de faire chemin inverse pour retrouver la carte, probablement restée à la scène précédente. Par inadvertance. Pas du tout pour créer une situation amenant le rire et potentiellement de nouveaux événements à l'aventure et oh! Regardez qui passait par là, la carte bien enfoncée dans le museau, le poil soyeux et la foulée rapide. Un petit chien très nerveux et, soit dit en passant très laid, s'était emparé du précieux bout de papier et partait avec. Un drame. Une aventure qui malheureusement n'irait pas plus loin car les chiens, nous le savons tous, sont des êtres très durs à attraper.

Revenir en haut Aller en bas
Scylla Rive
Chasseuse de Primes
Scylla Rive
Messages : 24
ϟ Dorikis : 400
ϟ Expérience : 68
Date d'inscription : 26/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: aka Unicorn. ce doux minois enfantin cache une rustre sans précédent. Elle est petite mais ses crachats ne sont pas à son image alors faites attention à ne pas la vexer

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyDim 2 Fév - 1:12
-Dans les dents… hips… Le nez… J’sais pas ! Cheh !

De nouveau au sol, tu chancelais sur tes petites jambes, alcool ou ballotage, rattrapant à ta manière la punchline pathétique du dragon blanc. Tu tombais assise sur le sol, levant les yeux et présentant une mine radieuse au ciel en gloussant. Les habitants passaient rapidement, contournant le plus possible la zone de l’altercation, connaissant bien les déboires de se retrouver au milieu d’une bagarre de caïds. Qu’une petite fille soit impliquée dans les événements ne semblait pas les toucher plus que ça. Il y avait bien quelques valeureux, qui outrés avait dirigé un regard peiner vers toi, évitant à tout prix le regard de ton ravisseur, et maintenant qu’il était au sol, ils semblaient défiguré, ébahi que quelqu’un ai osé s’opposer au mal, te suivant du regard alors que tu bondissais sur ce jeune homme au long manteau blanc, pour autant qu’il l’est été un jour avant de finir si crasseux. Un manteau taché de toutes les mésaventures qui était arrivé au jeune aventurier, devant qui les obstacles sembler s’enchaîner. Bientôt, c’est son âme, pure et native qui finirait aussi tacher que son manteau, mais laissons lui sa crédulité pour le moment, c’est un trésor précieux !

Prise d’une élan de joie, les joues rougis, l’esprit embrumer par un savant cocktails d’alcool, de déséquilibre et d’adrénaline, tu tétais sentie pousser des ailes et déjà qu’à l’accoutumé tu es une sans gêne notoire… Tu avais perdu toute notion de décence et de respect, mais qui pourrait te le reprocher, après tout, d’apparence t’une étais qu’une fillette, ayant bu de l’alcool, qui plus ai, donc il est parfaitement normal que tu sois folichonne, un peu hyperactive et imprévisible. Tu avais bondi sur le dos de ton sauveur, manifestement pris de panique. Il semblait chercher quelques choses, mais toi, tu t’en foutais en fait, tu grimpais simplement sur ses épaules pour surplomber enfin la ville d’une hauteur convenable ! C’est là que l’objet de convoitise refis surface, d’une manière plutôt incongrue… Dans la gueule d’un joli petit chien. Il avait l’air si doux et affectueux que tu as bondi des épaules d’Hoji et a manqué de l’écraser. Le chien, surpris, pris peur et s’écartât en aboyant. L’animal était partagé entre le fait d’attaquer, de s’approcher pour avoir des caresses et de fuir, face à tant de vitalité.

-Eh toutou ! Beau toutou ! Reviens ici, je veux juste te papouiller ! KSKSKSKS

Et ainsi, tu te mis à poursuivre la pauvre bête qui fuyait d’autant plus devant les appels bruyants et les approches frénétique et imprévisibles. Voilà comment la course-poursuite commença, et pour le pauvre pirate en herbe, voici sûrement le début de sa plus terrible partie de caches caches… Mais l’avenir lui réservera bien plus de surprises encore et plus de cache cache ! Bref, le voilà seul, sans sa carte, sans le chien, sans toi, seul simplement face aux regards médusés des gens et leur recul soudain à l’entente d’un bruit caractéristique qui semblait annoncer une terrible nouvelle pour tous les civil et que tu allais devoir accueillir. C’était comme si le sol et l’air vibrait en même temps dans une étrange danse mécanique et symphonique. Une mélodie atypique sur mers et sur terre, quelque chose que tu as déjà entendu, ou non ? Qu’entends-tu Hoji ?
Revenir en haut Aller en bas
Hoji Masao
Pirate
Hoji Masao
Messages : 27
ϟ Dorikis : 390
ϟ Expérience : 88
Date d'inscription : 21/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: Hoji, dit le Dragon Blanc. Un être si égocentrique et arrogant que vous aurez du mal à vous y attacher. Mais attention, il est plein de surprises!

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyDim 2 Fév - 14:41



Dans un excès de confiance, ou de joie je vous laisse en juger, la demoiselle s'était jetée sur le beau chevalier servant. Celui-ci, par trop de fois habitué à ce genre de réactions venant de la gente féminine en fut tout de même déconcerté. Que ce comportement vienne d'une enfant qui avait le langage aussi fleuri que les plus beaux jardins de Goa, cela était étonnant. Elle avait l'air ivre et en même temps parfaitement à l'aise, comme si cet état ne lui était pas inconnu, bien au contraire. Toujours est-il que, dans l'euphorie de cette scène pour le moins inhabituelle, le chien avait réussi à se faufiler et, dandinant de ses courtes pattes grasses, s'était échappé. Lancée à ses trousses comme un boulet de canon, mademoiselle-boit-du-rouge n'avait pas perdu de temps.

Prenons un instant pour regarder cette scène, absurde, délicate et presque triste. Un homme, seul au milieu d'une rue poussiéreuse, entouré d'ennemis inconscients, restait bloqué. Un vide s'était emparé de lui en voyant sa première grande aventure lui filer entre les doigts comme un poisson échappe à un pêcheur. Une larme, ou presque, perlait même au coin de son oeil. Il était plus facile de rêver à être un dragon que de le devenir apparemment. Rien au monde n'était plus important que cet objectif. Brisant le silence du cours de ses pensées, un capharnaüm insensé avait pris possession de l'espace sonore et résonnait désormais derrière lui. Couleurs, vibrations, sonorités impossibles à identifier, la peau de notre héros se hérissa soudainement. L'appel du danger, de l'aventure était là. Ce sentiment que tous les grands hommes ont dû ressentir au moins une fois face à un obstacle insurmontable. Fermant les yeux, le jeune homme s'avança doucement vers le son, avec la hargne de milles hommes et l'envie d'en découdre.

- NAAAAAAAAAAAAAAAAAN! Nan mais nan mais nan mais nan!! Vous vous foutez de ma gueule! Vous êtes qui vous?
- On est le Bagad de Kokoyashi jeune homme! Enchanté de faire votre connaissance!
- Pas moi péquenaud! J'suis pas venu ici pour jouer de la trompette!


Encore une fois, le rêve avait volé en éclats. L'armée vengeresse qu'il s'était imaginé n'était en réalité qu'une vulgaire fanfare au style musical si particulier qu'on eut pu croire à des dangers imminents. Mais, n'étant armés que de trombones, de tubas et de grosses caisses, ils ne pouvaient pas faire grand chose pour pimenter la vie du jeune homme. Ceci étant dit, la tête plongée dans les deux mains, le jeune homme venait d'avoir une idée. Il n'avait aucune envie de passer des heures à chercher un maudit clébard et une donzelle alcoolique. En une fraction de seconde, il s'était emparé de la cornemuse d'un des musiciens, avant de courir dans la direction où la demoiselle avait disparu. Commençant à jouer le plus fort qu'il le pouvait, il cherchait bien évidemment à effrayer l'animal et à le faire sortir de sa cachette. Quand soudain, tout autour de lui devint noir. Un son monstrueux lui emplit les oreilles et une vibration le secoua de partout.

- Qu'est-ce que...
- Salut gamin. Moi c'est Loïk. Loïk Le Verasec. On m'a dit que tu avais volé un de nos instruments, c'est vrai ça?


Au dessus de lui, tenant dans sa gigantesque main un tuba qui semblait minuscule, une énorme armoire à glace d'au moins deux mètres de haut se tenait. La barbe fournie et aussi noire que sa tenue, il ne semblait pas être un musicien lambda. C'est alors qu'Hoji remarqua le fanion qui flottait derrière lui, au milieu du Bagad. Une tête de mort flanquée d'un tartan et d'une barbe noiraude. Des pirates. Des pirates musiciens.

La vie est pleine de surprises, que voulez-vous, et si l'aventure est un rêve pour beaucoup, peu imaginent à quel point celle-ci peut-être palpitante et surprenante. Des pirates musiciens. Où va le monde?

Revenir en haut Aller en bas
Scylla Rive
Chasseuse de Primes
Scylla Rive
Messages : 24
ϟ Dorikis : 400
ϟ Expérience : 68
Date d'inscription : 26/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: aka Unicorn. ce doux minois enfantin cache une rustre sans précédent. Elle est petite mais ses crachats ne sont pas à son image alors faites attention à ne pas la vexer

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyDim 2 Fév - 21:58
-Tu es coincé… Toutou !

Tu reprenais ton souffle, peinant à reprendre tes esprits suite à cette course-poursuite inopinée. L’adrénaline était redescendue, et une étrange fatigue te prenait alors que tu fixais le chiot dodu, qui fixant le mur de l’impasse finit par se retourner vers toi en agitant la queue. Il bondit d’un côté, puis de l’autre suivant tes mouvements ou était ce toi qui t’amusais à barrer la route de l’animal pour jouer avec et finalement fondre dessus pour l’assaillir de caresse. Il avait finalement cédé et c’était laissé toucher, roulant sur le dos et lâchant ce qu’il avait dans la gueule en te présentant sa panse bedonnante. Son extase était sans limite face aux caresses et grattouilles qu’il recevait. Et toi, tu étais étonnement contente de cette situation. Il faut dire que tu es rustre et dur à vivre, mais tu avais le contacte facile avec les animaux. Tu les aimais et ils te les rendaient bien !

-Gouzi gouzi gouzi ! Tu aimes les papouilles petite fripouille, hein ! Mais oui ! DES papouilles, des papouilles pour le joli petit toutou !

Un étrange bruit retentit comme un appel à l’aide, mais en plus strident, et sans voix humaine. Juste un étrange bruit qui nous fit vous redresser de concert ton nouvel ami et toi. Les oreilles déployées, vous tentiez de savoir d’où le bruit venait, tous les sens en alerte. Le chiot sans nom se mit alors à renifler la carte maintenant au sol puis le sable sous nos pieds quand soudain le sol se mit à vibrer puissamment tout comme l’air qui fut pris d’un spam devant l’affront musical de la rencontre entre pirates. Tu haussais les épaules tandis que le chien se mettait à aboyer en semblant désigner une zone. Il voulait enquêter sur l’origine de ce bruit ?

-Tu sais… Euh, c’est quoi ton nom à toi ? Hum… Papouille ! C’est l’année du « P » alors je vais t’appeler Papouille !

Tu avais pris le temps de la réflexion, car nommé un compagnon canin que l’on ne connaît pas, c’est important tout de même et puis Papouille pouvait être un allié de choix vu le flair canin, en espérant qu’il ne soit pas trop mauvais… Finalement, tu avais repris la carte toute baveuse et mâchouillé avec un brin de dégoût avant de sursauter devant l’aboiement du chiot et le suivre en oubliant bien vite ta réticence à reprendre la carte.

-Papouille attend, tu vas où ? Revient ! Aide moi à trouver le trésor ! AU PIED ! Papouille, putain !

Il était comme toi, fougueux, indépendant et un peu vilain, alors il ne t’écoutait pas et cavalait guidé par son flair ! Et toi, tu n’avais d’autre choix que de le poursuivre, une fois de plus… C’est comme ça que tu t’es retrouvé dans cette ruelle, où deux hommes se faisaient face, avec une étrange proximité. Soit ils s’apprêtaient à se battre soit… Le chien s’était finalement arrêté et toi, tu pouvais enfin reprendre ton souffle alors que papouille aboyait, attirant le regard des deux duellistes. Tu relevais le regard pour voir les visages tournés dans ta direction et celle du chiot.

-Pardon, messieurs vous pouvez continuer votre petite affaire, Papouille et moi, on s’en va, je sais pas trop pourquoi il a cavalé jusqu’ici, ce con !

C’est à ce moment que tu reconnu Hoji et son manteau plus vraiment blanc qui te regardais avec une drôle d’expression. Alors ton regard fut attiré par le drapeau pirate qui flottait au dos du deuxième homme et un sourire malicieux se dessina sur ton visage.

-Ah, tu préfères les tubas finalement… Je comprends ! Drôle de recrutement, mais je juges pas ! Bon bah, je vais vous laisser, j’ai le trésor du capitaine Dante Térèv à trouver moi ! Amusez-vous bien !

Tu avais rigolé à ta propre blague sur le nom du capitaine bourré à la carte, c’est un peu pathétique, mais c’était vraiment très drôle et personne ne semblait vouloir rire… La politesse se perd dans ce bas monde, je vous jure ! Tu attrapais le toutou qui continuait à aboyer en direction des deux gus. Qu’est-ce qui le faisait réagir à l’encontre de ce duo ? l’odeur de la carte ? Son flair nous avait menées à quel autre mystère encore ? Agitant ta main portant la carte tu sortais alors en marchant de l’étroit couloir et reprenais ton aventure.

-Donc… De l’alcool…
Revenir en haut Aller en bas
Hoji Masao
Pirate
Hoji Masao
Messages : 27
ϟ Dorikis : 390
ϟ Expérience : 88
Date d'inscription : 21/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: Hoji, dit le Dragon Blanc. Un être si égocentrique et arrogant que vous aurez du mal à vous y attacher. Mais attention, il est plein de surprises!

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyLun 3 Fév - 14:14



TU TE FOUS DE MA GUEULE SALE GOSSE?
- Hé gamin, reste concentré...


Le tuba venait de de percuter avec force la joue du dragon blanc qui, sonné, posa un genou à terre. Son regard venait de s'allumer d'une étrange lueur blanchâtre alors que, doucement, il tournait le regard vers son opposant. Crachant à côté de lui un glaviot gorgé de sang, il essuya ses lèvres du revers de la manche, passant la main dans son sac dans le même temps. Il en retira un étrange objet rond qu'il fixa à son poignet. Profitant du moment, de son rire gras et sonore, le capitaine des pirates musiciens lui envoya du sable au visage d'un coup de pied méprisant. Il y avait dans tous ses gestes quelque chose qui dégoûtait Hoji. Quelque chose qui lui rappelait les pires ordures qui avaient tenté d'annexer son île natale, ceux-là même qu'il avait arrêté à la force de sa volonté. En voyant du coin de l'oeil les quelques personnes qui, arrêtées dans leur aventures quotidiennes, s'attardaient avec effroi sur la situation, sans que personne n'ait pour autant le courage de s'interposer, il comprit. Il y avait ici des gens à sauver.

- Tu n'es qu'une gigantesque limace barbue, Verasec... Ces gens ici, ne demandent qu'à vivre sereinement. Quant à moi, j'ai un énorme souci avec la vermine grouillante.

Se relevant, le regard planté bien droit dans celui de la crapule qui lui faisait face, le héros au coeur d'acier avait décidé de mener sa bataille. La sienne et celle des habitants de Kokoyashi. Sans prévenir, son bras se tendit dans un jab assuré en direction de la mâchoire du géant. Sans forcer, l'homme lui avait attrapé la main dans sa paume, affichant un rictus certain. Son visage se décomposa en un instant lorsqu'une douleur vive et intense lui empoigna la main. Une gerbe de sang lui arriva sur le visage, maculant sa barbe noire de jais d'un écarlate brillant. Le regard horrifié, il le posa sur sa main, désormais transpercée de part en part d'une lame affûtée. Le rictus avait changé de camp.

- QU'est-ce que tu m'as fait petit enfoiré ?!
- Je te présente le D.W.T, tas d'ordures. Une technologie qu'un cerveau comme le tien ne peut même pas imaginer. Ceci était le rouage numéro 3. Laisse moi te présenter le premier. SMOKE BUBBLE!


Sortant du D.W.T, une bulle de fumée explosa au visage de l'assaillant. La panique se créa au sein des autres pirates qui, sournoisement, s'étaient rapprochés de leur cible. Lorsque, quelques secondes plus tard, la fumée se dissipa, les 10 hommes qui suivaient le capitaine titanesque étaient étalés au sol, les talons saignés. Incapables de se lever, il restaient là à pleurer la situation, leurs instruments mangeant la poussière. D'un geste rageur, le capitaine de ces brutes finies arracha sa veste et la jeta au sol, dévoilant un impressionnant arsenal de flûtes attachées sur son torse. Il sortait enfin le grand jeu.

D'un mouvement plus fluide que tout ce qu'il avait fait auparavant, il dégaina la plus grande de ses flûtes et frappa d'estoc la gorge de son adversaire. Celui-ci, le souffle coupé, dût reculer d'un pas pour ne pas chuter, mais fût cueilli par une frappe à la tempe, accompagnée d'un son strident trop proche de son oreille. il était sonné, désorienté et ses pieds commencèrent à se tordre sous son propre poids. La chute ne fut pas rude, du moins pas autant que le coup qu'il prit sur le nez. L'enchaînement était exécuté à la perfection, ce qui mettait le dragon en mauvaise posture dans ce combat de rue.

C'est à ce moment précis qu'un événement imprévu vint changer le cours des choses. Un petit chien bien familier venait de sauter au cou du géant, le faisant tomber à la renverse de surprise. En un instant, après quelques léchouilles sur la face, il était revenu près de Hoji, les babines retroussées et le regard hargneux. un compagnon imprévu donc, mais qui avait fait ses preuves.

-Hey, ma clé sale cabot!

Malheureusement pour lui, cette diversion avait permis au jeune homme de se relever et de lui asséner un violent coup de poing dans la bouche, suivi d'une bonne dizaine d'autres. Le visage violacé et tuméfié, Loïk le Verasec avait soudainement cessé de parler. Et dans la main du héros se trouvait désormais une petite clef en bronze volée par le chien. Pris d'affection pour cette petite boule de poils, Hoji l'avait pris dans ses bras et s'occupait à lui donner quelques papouilles distraites. La clef portait les gravures suivantes: "O.T". Pour une raison obscure, il était certain que cette clef serait bien utile dans la recherche du trésor perdu du capitaine Térèv.

Revenir en haut Aller en bas
Scylla Rive
Chasseuse de Primes
Scylla Rive
Messages : 24
ϟ Dorikis : 400
ϟ Expérience : 68
Date d'inscription : 26/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: aka Unicorn. ce doux minois enfantin cache une rustre sans précédent. Elle est petite mais ses crachats ne sont pas à son image alors faites attention à ne pas la vexer

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyLun 3 Fév - 19:20
Le chiot avait aboyé tout le long de la sortie de cette ruelle étroite et sombre. Comme s’il sentait l’embrouille qui se tramait dans cette rue crasseuse. Il aboyait sans répit e s’agitait dans tes bras, tentant de s’en échapper, voulant fuir ton étreinte protectrice pour bondir vers le danger. Il faisait tellement de bruit que tu ne t’entendais plus parler, alors tu ne pus entendre l’échange entre le dragon blanc et son adversaire de la fanfare pirate ! Mais ce boucan infernal commençait à te taper sur le système alors tu as posé Papouille au sol, le suivant du regard courir avec ses courtes petites pattes potelé vers cet écran de fumée.

-Mais ? C’est quoi ce putain de bordel ? Papouille ! Reviens ici Papouille ! Kof, kof…

Tu avais à ton tour plongé sans réfléchir dans ce nuage de fumée, comme si ça avait été une bonne idée, ou un quelconque jeu de gamin. Alors ta vue jusque-là obstruée te fut rendu, tandis que les aboiements frénétiques du toutou cessèrent. Une scène incroyable s’offrit alors à toi. Le dragon blanc au sol faisant dace à cet homme gigantesque, torse-nu, enfin couvert de genre de holster pour flute. Bref, c’était tout bonnement ridicule et si hilarant. Le capitaine à la grosse barbe noir, un véritable colosse, force de la nature… Un puceau de flûtiste oui ! Tu ne pus résister au décalage des genres, en plus ton ami à quatre pattes en ajouta au ridicule en bondissant à son cou, sans peur… Qui aurait peur d’un flûtiste !

-Oh t’abuses bidule… Mademoiselle va faire comment pour jouer du pipeau maintenant ? T’as aucun respect pour la gente féminine… T’as ruiné son maquillage pour son cours de dance ! Malamalamalamala !

Oui, bidule c’était Hoji dont tu ne connaissais pas encore le prénom. Toi comme une gamine, tu humiliais la victime du dragon blanc par la parole et les actes en l’assaillant de guilis bien sentit qui l’empêchait de se relever et accentuait ses blessures à cause des spasmes incontrôlés de son corps. Cruelle comme toujours !

-Bon, Papouille, Bidule… On se tire ? C’est pas très drôle de tabasser un homme à terre !

Tu sautillais joyeusement, courant derrière le chiot, attrapant la main d’Hoji pour le trainer jusqu’à la taverne pour qu’il…

-AH ! C’est là que tu te cachais… Petit emmerdeur !

Un filet vint s’abattre sur Papouille et vous le déroba en un instant. Tu avais à peine le temps de réaliser ce monstrueux kidnapping et d’arriver là où le chien fut fauché à la liberté que l’étrange calèche qui venait de prendre ton ami avait redémarré au pas de course, rythmé par le son strident des fouet et des grognements sonores soumis. Le regard mauvais de ce type qui avait ramené le baluchon de filet à lui avec un sourire que tu jugeais malsain, t’arracha un hurlement de rage. Tu ne pouvais rester là comme ça à voir Papouille s’en aller, mais le véhicule était bien trop rapide, et assoiffé et essoufflé, tu avais dû abandonner ta vaine course. Pourtant, tu avais la haine et tu ne comptais pas abandonner ton ami à poil de sitôt alors tu as pris la suite de l’aventure en main !

-Bidule va acheter de la picole à la taverne là-bas moi, je m’occupe de savoir où retrouver la calèche…

Tu avais une arme secrète non ? La sincérité enfantine voyons !

-Madame ! Eh madame ! Ils ont pris mon chien ! Vous savez où vont ces putain de voleur de mes deux qui viennent de partir ?

Évidemment que la dame t’as regardé avec un étrange regard plein d’incompréhension. Elle était dérouté autant par l’information que par la forme mise dans le dialogue de la petite malotrue. Elle hésita un instant, bégayant de gène et de peur avant de commencer à parler d’une voix chevrotante devant tes joues rebondit d’agacement. Tu allais hurler pour lui déboucher les oreilles, elle l’avait compris. Enfin ton projet, c’était plus de répéter ta question en hurlant pour ne pas avoir à te répéter auprès de toute la rue.

Je … Je suis désolé pour ton chiot, mais il, il vaut mieux que tu ne pousses pas trop ton enquête… Tu sais les forains de ce cirque sont un peu spéciaux… Tu sais bien comment ils traitent les animaux qui désobéissent et comme ils ont horreur qu’on les confronte… Tu ne veux pas faire partie du spectacle toi aussi ma petite !

Pendant tout son discours, elle avait les yeux rivés sur ta corne. Cette difformité si caractéristique et rare qui est vrai pourrait dans l’esprit des esclavagistes rapporté gros. Mais toi, tu n’en savais rien, toi, tu t’en foutais. Tu grattais tout autour de ton appendice frontale, apaisant les démangeaisons que ce rare fixe et curieux à son égard avait éveillé. Un cirque donc… Pourquoi le chiot faisait parti de la bande était un chien normal ? Plein de question se bousculait dans ton esprit, mais il fallait que tu trouves ton porte-monnaie ambulant, enfin, j’veux dire Hoji.

-Bidule, on va au cirque !
Revenir en haut Aller en bas
Hoji Masao
Pirate
Hoji Masao
Messages : 27
ϟ Dorikis : 390
ϟ Expérience : 88
Date d'inscription : 21/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: Hoji, dit le Dragon Blanc. Un être si égocentrique et arrogant que vous aurez du mal à vous y attacher. Mais attention, il est plein de surprises!

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyLun 3 Fév - 20:17



La situation était grave. Très grave. Malotrus outrepassant leur pouvoir illégitime se permettant d'enlever le sauveur d'Hoji comme s'il ne s'agissait que d'un vulgaire animal de basse-cour. La rage montait doucement dans le coeur du dragon qui ne supportait pas que l'on martyrise des animaux, lui qui avait passé son enfance dans des champs, entouré d'une faune éparse et variée. Il y avait dans les animaux une certaine innocence qu'il fallait protéger et cela faisait partie de ses priorités. Alors d'apprendre que de vulgaires corniauds de bas étage se permettaient de torturer des animaux au nom du divertissement, cela lui était insupportable. Mais au delà de ces motifs éthiques, il y avait une chose qui, plus encore, faisait bouillir le sang de notre héros.

- Je m'appelle Hoji, gamine. Viens, nous avons un ami à sauver.

Animé alors par une émotion commune, les deux comparses aussi différents qu'il était possible de l'être, se mirent en route en direction de cette atrocité qui avait enlevé leur compagnon. Le temps semblait ralentir autour de leur pas et dans leur tête se jouait une musique orchestrale fantasmée. un véritable moment d'authentique théâtralité, le frisson de la quête vengeresse à l'état pur. L'aventure était dans leurs veines, rien n'était plus sûr désormais. Et les véritables aventuriers protègent leurs amis, peu importe qui sont ceux-ci ou depuis quand ils les ont rencontrés.

Rapidement, les deux vengeurs furent arrivés aux portes du chapiteau qui, de toutes ses couleurs fantasques ressemblait à une tache au milieu d'un tableau parfait. Des cris provenaient de l'intérieur, mêlé de joie et de rires. Un spectacle avait lieu en cet endroit maudit et de parfaits inconnus s'amusaient du malheur des pauvres bêtes forcées à les divertir. A l'extérieur, on voyait encore les cages à peine entretenues qui avaient dû servir à les contenir. Croisant le regard de la petite fille, aussi déterminée que lui, le jeune homme n'hésita pas plus longtemps avant de franchir les portes de rideaux qui les séparaient de l'immonde spectacle derrière. Un seul coup de pied dans la face du vigile avait suffi à le faire vaciller, passant au travers de l'allée. Plusieurs cris de frayeur s'élevèrent, la musique de fanfare rata quelques notes et s'arrêta enfin. Tous les regards étaient tournés sur leur visage noirs, des flammes dans les yeux.


Quelques murmures timides s'élevaient dans le foule, mais personne ne bougeait alors que les deux drôles d'acolytes pénétraient au centre du sable qui constituait la scène. Au milieu de la piste, arrêté devant un cerceau enflammé, le regard aussi triste que la mort en personne, un petit chien trapu attendait, docilement, que le spectacle reprenne. Il avait perdu toute la vivacité dont il avait fait preuve auparavant et ne semblait plus être qu'une ombre. Autour de lui se tenait un homme tenant une cravache, aussi court sur pattes que son souffre-douleur. Avant qu'il n'ait eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait, une balle avait atteint son genou, le faisant lâcher son arme et chuter. Le sang qui se déversait sur le sable blond eut pour effet de faire fuir l'intégralité des spectateurs dans un mouvement de foule massif.

Quand le crique fut débarrassé de ses spectateurs, le dernier d'entre eux ayant bousculé Hoji qui avait désormais le cul par terre, brisant un peu l'impression de classe qu'il avait voulu donner. La carte, qu'il avait complètement oublié, était tombée et s'était dépliée au sol. Rien de bien impressionnant me direz-vous, mais la sortie brutale des occupants du chapiteau avait emporté dans sa course une partie de la toile, la fendant de part en part en direction de l'océan. Un détail venait de bousculer l'esprit du héros. Un détail plutôt gros. Un détail si anodin et si improbable qu'il ne pouvait résulter que d'une véritable aventure.

- Hé gamine... Cette crique juste là... Elle ressemble vraiment à celle de ma carte, non? Du genre, beaucoup trop en fait. Du genre si elle est en face du nous, alors on est debout juste au dessus de la croix...

Alors qu'il évoquait discrètement la possibilité impossible de se trouver pile au dessus d'un trésor, un nouveau bruit assourdissant se fit entendre. Un homme descendait avec douceur le long d'un filin depuis le plafond, faisait siffler sa corde comme un oiseau de proie quand il attaque. Mais, faute d'attaquer, l'homme ne fit que poser un pied à terre, saluant d'une révérence ses deux intrus..

- Bienvenue dans mon magnifique cirque Monsieur, Mademoiselle. Dites moi, que me vaux un tel raffut?

De taille commune, mais d'une minceur à faire pâlir un roseau, l'homme arborait une magnifique moustache et une tenue de Monsieur Loyal aux couleurs de son établissement. Mais plus que tout, il arborait un sourire malsain et un symbole unique sur son torse.

O.T





Revenir en haut Aller en bas
Scylla Rive
Chasseuse de Primes
Scylla Rive
Messages : 24
ϟ Dorikis : 400
ϟ Expérience : 68
Date d'inscription : 26/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: aka Unicorn. ce doux minois enfantin cache une rustre sans précédent. Elle est petite mais ses crachats ne sont pas à son image alors faites attention à ne pas la vexer

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyMar 4 Fév - 0:26
Voilà que le duo s’embrasait d’une même rage. Ce duo si disparate et improbable avait finalement trouver un terrain d’entente en ce petit chien vif et courageux qui leur avait été enlevé en pleine rue. Un ami commun peut rapprocher deux personnes, une perte commune elle rapproche les cœurs et les fait vibrer à l’unisson. Il est vrai que tu ne connais ni vraiment ce Hoji, tu viens d’apprendre son prénom à l’instant d’ailleurs, pourtant, tu vois dans son regard la même étincelle qui a embraser ton cœur lorsque tu as vu Papouille se faire enlever sous tes yeux. Tu n’avais pas beaucoup d’amis, tu es colérique, imbuvable, rustre et un peu égoïste, et chaque personne qui te croise ne met en exerbe que tes défauts, mais le doigt sur tes erreurs et toi, têtu et vaniteuse comme tu es tu as préférer t’enfoncer et recommencer tes erreur plutôt que d’avouer tes tords, pour prouver que ce n’est ni un échec, ni une erreur mais un choix.

-Et moi, gamin, je m’appelle Scylla ! Cet ami, on va le sauver ! Et je te jure les enculés qui ont oser le prendre, je vais les fumer ! Ça va être spectaculaire !

Tu voulais dédramatiser la situation avec ton ironie habituelle, mais le souci est qu’elle ne te faisait pas rire, toi la plus grande amatrice de sarcasme. Tu pesta même contre toi-même et ta misérable tentative d’humour noir. Au fond tu étais bien plus inquiète que tu voulais le laisser entendre, car tu les voyais, les visages fermés des gens, leurs mines coupables et tristes. Tu pouvais lire sur leurs visages comme un aveu de culpabilité, comme s’ils avaient en quelques sortes participé à instaurer terreur et tristesse dans leur village par l’invitation des rires et des couleurs fantasques, qu’ils regrettaient maintenant qu’ils fussent prisonniers du rire et des spectacle comme s’ils ne furent qu’un chien en cage. Chaque pas résonnait comme seul maître du silence ambiant instauré. Tout se déroulait au ralenti comme si ce fut l’ultime acte d’une pièce de théâtre, la bataille final qui déciderait de tout. Détermination, amour, drame, sauvetage tout finirait dans ce chapiteau bondé qui bientôt ne le fut plus.

-Papouille ! Tu es là, je suis contente ! Toi, couché !

Ce n’était évidemment pas au chien que tu intimais cet ordre, mais à ce dresseur d’animaux trapu et malsain. Tu voulais l’humilier comme il humiliait le chiot. Tu voulais que tout le monde assiste à la débauche des hommes, mais tous les spectateurs ont pris peur et ont commencé à fuir alors que tu avais à peine commencé à frapper l’homme avec sa propre fierté, sa propre arme. Et toi tel une furie déchaînée, presque hystérique bien qu’étonnement sobre, tu hurlais à l’encontre de la foule du haut de ton perchoir qui fut antan celui d’un bourreau.

-NON NE PARTEZ PAS ! Non mais restez… Vous allez manquer le spectacle du siècle ! Il va sauter dans le cercle de flammes, promis ! Pas vrai que tu vas le faire ?

Le toutou sur l’épaule, tu agitais joyeusement la cravache en direction du dresseur avec le même sourire maligne que tu avais vu sur son visage auparavant. Un geste de tête. Fait le ! Sauver par Hoji qui veut manifestement lui aussi un coup de cravache. Gamine non mais j’te jure !

-Appelle moi encore gamine et je te… Eh, mais ta raison, alors le trésor est ici ? Bravo Papouille tu as du flair !

Tu gratifiais l’animal d’une caresse sur le crâne tandis qu’il se réveillait de sa torpeur pour te lécher la main. Il n’avait rien fait qu’être le moteur de leur aventure et subir les déboires de ses ravisseurs en vérité, mais pour toi il avait fait bien plus que tout ceux qui c’était affirmé comme t’as famille quand tu t’es réveillé ce jour-là après la cuite la plus magistrale de ta courte vie. Tellement violente qu’elle a fait régresser ton corps… Bref c’est pas le sujet ! Aujourd’hui on oublie le passé et la picole pour se tourner vers le présent et l’avenir ! Un son étrange, presque angoissant vint parasiter le fil de tes pensées et faire frissonner ton échine. Puis une creuse, étonnement gorgé de vie et d’entrain résonna, faisant craquer l’air sous le poids du malaise qui venait de s’instaurer. Tu t'étais retourner d’un coup, fouettant l’air de ta cravache, en prévision.

-Bon ça suffit maintenant à les ballerines ! J’en ai marre de vos spectacles de tapettes ! Y a plus personne maintenant et ça se voit que tu es louche toi ? Non mais sans blague un cirque juste ici… T’es le roi des cons mon gars ! Mais maintenant tu vas nous dire où se trouve le trésor du capitaine Térèv ou tu auras affaire à son fils et t’as vu comme il est vénère !

Tu aurais pu simplement te contenter de lui péter la gueule et chercher le trésor, mais maintenant que tu avais retrouvé le chiot, tu avais aussi retrouvé ton goût pour la manipulation et le mensonge. C’est bien plus drôle de tuer le mentale d’un ennemi que de briser son corps et tu le savais. Tu avais donc désigné Hoji au moustachu. Attendant d’avoir la réponse de ce guignol avant de lui grogner dessus comme le chien ! D’ailleurs, tu avais envie de brûler sa stupide moustache. Alors ton regard oscilla sans contrôle entre les flammes du cercle de feu et cette sublime moustache, comme une menace silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Hoji Masao
Pirate
Hoji Masao
Messages : 27
ϟ Dorikis : 390
ϟ Expérience : 88
Date d'inscription : 21/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: Hoji, dit le Dragon Blanc. Un être si égocentrique et arrogant que vous aurez du mal à vous y attacher. Mais attention, il est plein de surprises!

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyMer 5 Fév - 15:22



Son fils? Mais qu'est-ce qu'elle racontait? Pourquoi balancer à ce parfait inconnu, dont on ne savait même pas s'il était lié au trésor, qu'Hoji était le fils du propriétaire du trésor. Ceci étant, les lettres imprimées sur la tenue du sieur Loyal étaient les même que sur la petite clé en bronze récupérée un peu plus tôt. Une telle coïncidence ne pouvait être fortuite et ne saurait exister dans un monde censé tel que celui-ci. Bien au contraire, le jeune dragon en venait de plus en plus à penser que la tactique de la jeune fille ne marcherait définitivement puisqu'il y avait de fortes chances que le moustachu soit en réalité...

- Mais je SUIS le capitaine Térèv ma petite et je n'ai engendré aucune progéniture, du moins pas encore. Dussé-je en créer une, elle ne serait certainement pas d'un si pauvre acabit.
- LA VACHE! Qu'est-ce que t'es coincé! Plus besoin de se demander où sont passés les balais de cet établissement, saleté d'ivrogne.


Surpris par une réponse si vive venant du jeune homme, le capitaine O. Térèv, puisque telle était la conclusion d'Hoji sur la signification des lettres de la clé, venait de reculer d'un pas, regard ébahi et moustache frisée. D'un pincement de doigt énervé, il rectifia le visuel de sa pilosité et reprit ses esprits. Serrant les lèvres, il siffla soudainement, créant un grand remue ménage. Des rideaux derrière lui sortirent quatre acrobates, trois singes déguisés, deux chameaux et un bodybuilder. Il fallait avouer que leur entrée était très bien scénarisée et plutôt impressionnante. Les acrobates, perchés sur leurs trapèzes, avaient atterri en double saut périlleux avant sur le dos des chameaux, tandis que le bodybuilder portait les singes sur ses épaules aussi larges qu'une commode. Tous ensemble, ils s'étaient groupés derrière celui qui semblait être leur chef et qui ne desserrait pas les dents. Personne n'aurait pû dire si c'était là de la peur, mais en tout cas, ce n'était pas de la confiance.

- Des curieux comme vous, j'en ai attiré des centaines dans mes filets! L'appât du gain, la soif de fortune ou la simple curiosité les ont tous menés à moi. Certains d'entre eux méritaient de rester et de devenir des membres de ma belle famille. Les autres ont malheureusement disparus. La fille-licorne ci-présente peut rester. Toi en revanche, tu ne fais preuve d'aucune particularité et ton sort est déjà scellé.

Un sourire retrouvé sur le visage, cachant maladroitement ses tremblements, le capitaine se dressait droit face à notre héros, tandis que les singes se rapprochaient dangereusement de la petite fille, protégée par les faibles grognements de son ami Papouille. Drôle de nom, soit dit en passant. Il allait rapidement falloir trouver une solution à ce souci. ne pas perdre la vie et ne pas laisser la demoiselle se faire enlever. De l'affection? Peut-être bien, après tout cette impudente gamine avait tout de même passé la journée à l'aider et à l'accompagner. Tout de moins se sentait-il redevable envers elle pour de maintes raisons.

Levant la jambe, il l'abattit soudainement, soulevant le sable de la piste devant ses yeux. Acrobates et souleveur de poids reçurent leur dose de poussière dans le visage, perdant la vision durant quelques secondes. D'un bond, le coeur d'acier s'était retrouvé derrière les deux chameaux. Comme il s'y attendait, ces animaux étaient comme Papouille, contraint d'obéir. Activant un rouage du D.W.T, il trancha la chaîne qui leur liait les pattes et arracha le mors qui enserrait leurs mâchoires. Surpris d'être ainsi libéré, les animaux se cabrèrent violemment, éjectant les insolents trapézistes posés sur leur dos. Sautant à leur place, Hoji fut accueilli avec un soubresaut, un regard et un blatèrement chaleureux. D'une tape amicale sur le cou, il dirigea l'un des deux animaux vers le capitaine qui commençaient à paniquer face au bazar qui lui faisait face. L'autre, pendant ce temps, suivit les aboiements du petit chien, attrapant la dénommée Scylla par le col, avant de s'en aller un peu plus loin.

- Capitaine tortionnaire, ceci est votre dernière chance de me dire où se trouve le trésor. Sans quoi je me verrais obligé de vous arracher cette information par la force. Je n'ai pas vraiment envie de..OOOF!

Alors celui-là, Hoji l'avait un peu oublié. Le bodybuilder venait de charger dans les pattes du chameau, le flanquant à terre, Hoji avec. Remis de leurs émotions, les acrobates s'approchaient également. Tous, y compris les singes au regard amusé, s'étaient penchés sur lui, flanqués d'un rictus sadique. Alors, c'était là que s'arrêtait cette aventure pour lui? C'était ici, sur le sable puant d'un cirque minable, qu'il allait finir sa quête et probablement ses jours?

C'était impossible, il devait y avoir une autre solution...

Revenir en haut Aller en bas
Scylla Rive
Chasseuse de Primes
Scylla Rive
Messages : 24
ϟ Dorikis : 400
ϟ Expérience : 68
Date d'inscription : 26/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: aka Unicorn. ce doux minois enfantin cache une rustre sans précédent. Elle est petite mais ses crachats ne sont pas à son image alors faites attention à ne pas la vexer

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyMer 5 Fév - 22:36
Alors c’était lui le capitaine Térèv ? Tu le sentais, c’était ton moment de gloire ! Tu allais assurément lui défriser la moustache avec ton humour à tomber par terre. Tu avais était surprise que ce gars soit le dis capitaine, il faut dire qu’il portait les même initiale qui étaient gravé sur la clef qu’Hoji avait récupéré contre le capitaine de la fanfare pirate. Vraiment, c’est quoi le délire avec les pirates dans cette ville ?

-Pourquoi les pirates de cette ville sont tous des tapettes d’itinérant du spectacle, Papouille ? Tu sais pas ?

Pas sûr que quelqu’un est entendu ton interrogation avec le boucan ambiant. En même temps, tu te fichais bien, tu parlais au chiot que tu tenais tendrement devant toi. Il jappait bruyamment sans doute pour te répondre, mais tu ne parlais pas son langage. Ou alors essayait il de te prévenir du danger imminent qui te guettait ? Toi, tu te foutais bien des longues tirades des deux hommes, tu ne les entendais même pas à vrai dire, trop heureuse d’avoir retrouvé cet ami canin que tu avais rencontré et perdu dans la même journée. Et heureusement pour le capitaine que tu ne l’écoutais pas, car il aurait amèrement regretté de t’appeler la fille licorne. Tu es une femme, merde !

Et tandis que tu t’amuses avec Papouille sur la petite estrade dédié au saut spectaculaire des animaux à travers le cerceau de feu, tout le monde s’agite autour de toi. Le capitaine Térèv et son étrange gang, contre Hoji seul. Le sable avait obstrué l’air et ta vue, et ton ami à quatre pattes avait cesser d’aboyer pour tousser. Alors tu t’étais relevé, gardant le chien dans tes bras pour le réconforter. L’air fut alors violement repousser et tu esquivas juste à temps l’assaut du chameau, voyant sa tête apparaître sans crier gare et sa langue toute baveuse et rugueuse passer tout près de ton visage. Ton regard fut happé, un court instant par la gerbe de flammes qui fut prit d’un mouvement incohérent. Mu d’un réflexe plutôt impressionnant vu la rapidité de l’action, tu bondis assez haut pour jeter Papouille, confortablement entre les deux bosses du camélidé qui pour sûr serais un lieu plus sûr que tes bras vu les flammes qui consumaient ton regard, plus ardentes encore que celle consumant le cerceau renversé au sol et se répandant subrepticement sur le sol pour rejoindre inévitablement le tissu de ce chapiteau qui serait pour sûr brulé !

-Bon maintenant, c’est moi qui commande bande de cons !

Tout le monde, sauf les singes qui prirent la fuite paniqués devant les flammes, se tournèrent alors ver toi la fameuse fille licorne, qu’ils avaient tous omis, car tu n’étais qu’une morveuse, ou un monstre de foire. Bref rien de bien conséquent pour leurs esprit étroit et si peu créatif. Leurs visages étaient devenus blêmes, et leurs expressions faciales étaient juste hilarantes. C’est si beau de pouvoir lire dans un regard ainsi. Car tous avaient la même question perdue aux bouts de leurs lèvres tremblotantes qu’ils résumèrent en un concis et dramatique : Capitaine ?! Pourtant, ils ne rêvaient pas le monsieur loyal était au sol pris d’un rire qu’il ne semblait pouvoir contrôler, dominé par une fillette qui avait fait tomber sa défense avec de simples guilis. Oui tu maîtrisais le capitaine Térèv, un sourire sadique sur le visage, continuant ta machiavélique ambition, bottant vivement l’arrière-train de ce joyeux luron pour le rapprocher des flammes en le gardant sous ton joug infernal du rire.

-T’es un comique toi le pochtron hein ? Tu sais quoi mon spectacle est pas fini je veux une fin flamboyante ! Quelque chose de grandiose eeeeeet je me suis toujours demandé à quel point une si belle moustache pouvait brûler… Pas toi ?

Tu t’étais finalement assise sur ta victime bloquant ses mains douloureusement derrière son dos sans qu’il ne puisse trop riposter sans souffrir affreusement et puis tu étais trop petite pour qu’il t’atteigne facilement. Quel comble. Les autres auraient pu réagir oui, mais ce couteau, laissé dans le coin par un jongleur, se trouvait posé sous le cou du frimeur esclavagiste.

Bon les connards… Vous ne voulez vraiment pas voir sa moustache cramer ? Allez quoi ? Vous n’êtes que ses esclaves non ? Un peu de dignité bon sang ! Mais bon si vous préférez le garder vivant pour le torturer, je vous le donne… Contre son trésor !

Voilà comment couper toute envie à de grands gaillards d’avoir un jour des enfants. Le diable à un visage d’ange et une corne de démon, les licornes avaient bien changé. Toi impatientes que tu es, tu craches en direction du bodybulder, le toisant du regard et le regardant malgré ta taille et ta position. Il savait que tu jugeais sa virilité et quelque chose c’était brisé en lui. Mais tu ne voulais plus jouer, alors tu t’énervais devant ce silence emprunt d’angoisse, d’incompréhension et de surprise.

-Vous allez vous décider bande de fiottes ou je vais devoir tout faire moi-même ?

Le regard plein de colère et de flammes, tu les harcelais, les pauvres hommes en étaient démunis
Revenir en haut Aller en bas
Hoji Masao
Pirate
Hoji Masao
Messages : 27
ϟ Dorikis : 390
ϟ Expérience : 88
Date d'inscription : 21/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: Hoji, dit le Dragon Blanc. Un être si égocentrique et arrogant que vous aurez du mal à vous y attacher. Mais attention, il est plein de surprises!

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyVen 7 Fév - 13:51



- Et bien... Faut bien avouer qu'elle ne manque pas de cran la gamine...

Tentant de récupérer son souffle, la main sur les côtes et les jambes tremblantes, Hoji n'avait rien raté de la scène qui se déroulait sous ses yeux. De sa petite menotte, elle avait pris les rênes de la situation sans hésiter une seule seconde, menaçant d'ors et déjà les moustaches dont le Loyal était si fier. Et il fallait bien dire que ce coup de pression était en réalité un coup de génie, à en juger par les jambes tremblantes des comparses du maître pirate. Les mines abasourdies et ne sachant comment réagir, sûrement partagés entre la surprise et l'hésitation et le fait d'éclater la face d'une enfant, ils regardaient partout autour d'eux, semblant chercher une solution. Leur capitaine, quand à lui, n'osait plus prononcer un seul mot, de peur de perdre ses précieux atours pileux. Un regard furtif, mais collectif, à l'évocation du mot trésor, avait mis la puce à l'oreille d'Hoji.

Petit questionnaire de piraterie. Où avez-vous le plus de chance de trouver le trésor enfoui d'un capitaine? Dans le sable bien évidemment, pour sa facilité à être creusé. Comment avec-vous une chance de trouver un trésor pirate? Grâce à une carte vous indiquant sa position, grâce à une pelle et un peu de confiance en vous. Mais dans le monde il existe malheureusement deux sortes de personnes. Il y a ceux qui creusent, et ceux qui lèvent les yeux. Vous, vous creusez.

Le dragon blanc, lui, avait levé la tête. Au plafond, tout au sommet du chapiteau, là où personne n'aurait pensé à chercher un trésor, se trouvait un étrange luminaire composé de deux ampoules au design pour le moins déconcertant. Pourquoi alors les pirates avaient-ils collégialement tourné leur regard vers ce luminaire à l'évocation du trésor de Térèv? Il allait falloir en avoir le coeur net et, comme tout le monde semblait avoir oublié qu'il était là, le jeune homme agrippa un câble tendeur et s'y accrocha dans la position peu gracieuse, mais pour le moins efficace, du cochon pendu. Avançant tout doucement, alors que les regards étaient fixés sur l'attraction principale et tandis que les pirates continuaient à absorber un flot d'insultes impressionnant, le grimpeur arriva bientôt à son but. Alors son regard s'illumina.

- ALORS C'EST CE QUE TU CACHAIS, HEIN?

La voix du coeur d'acier avait résonné dans le chapiteau, ou ce qu'il en restait, alors qu'il tenait dans sa main les deux lampions qui avaient attiré son regard. Se servant du câble comme d'un filin de rappel, il redescendit bien plus vite qu'il n'était monté, jonglant nonchalamment de la main gauche avec ces deux boules qui avaient perdu de leur lumière une fois détachés de leurs spots aveuglants. Un sourire satisfait et terriblement excité avait pris place sur le visage de notre héros. Il se permettait même de narguer ses adversaires. Dans sa main, couverts de motifs étranges et en reliefs, il tenait en réalité deux fruits dont il avait entendu la légende maintes et maintes fois dans les récits d'aventures de son enfance. Fruits du destin, Malédiction de l'océan, Fruits du démon, Orbes de puissance, autant de noms pour désigner une seule chose qui revenait toujours. La puissance offerte à un élu.

- Il est temps pour moi d'accomplir ma destinée, Térèv... Et tu seras le premier à en être témoin, sois-en fier!

D'un geste, il enfonça l'un des deux fruits, une étrange pêche aux couleurs pâle et semblant porter une fourrure épaisse, et monta l'autre devant ses yeux. Il avait choisi celui-ci pour son apparence particulière. Il ne ressemblait pas aux descriptions qu'il avait entendu. C'était une sorte de régime de banane miniature, aux motifs de spirale rouges. Avide, il commença à l'éplucher, sous les cris de protestation du capitaine torturé, avant de mordre dedans à pleines dents, sans même hésiter une seule seconde. A ce moment précis, outre le dégoût qui s'empara de lui immédiatement, le maigre Térèv se mit à rire comme s'il n'avait jamais rit auparavant. Sans comprendre cette réaction, Hoji sentit une étrange chaleur monter à travers son corps. Il savait que ces pouvoirs induisaient souvent des transformations et il avait foi en sa destinée. Il attendait ses ailes, il attendait ses écailles et ce corps puissant d'un cracheur de feu. Toute sa vie, il avait attendu cela, il avait toujours senti au fond de lui l'âme du dragon, son feu brûler et n'attendre qu'une occasion pour jaillir. Il se vit alors commencer à grandir, devenir immense. Tous les astres s'alignaient. Mais le capitaine Térèv riait encore. La veste du jeune explosa sous la taille massive qu'il venait d'atteindre, faisant rouler le second fruit sur la piste, jusqu'aux pieds de la petite fille. Quand il sentit la transformation achevée, les yeux fermés, le dragon se décida à regarder à quoi il ressemblait. Devant son regard plein d'attentes et de rêves, il vit des jambes fines, si loin de sa tête, parsemée de taches noires et jaunes. Et un cou immense. Comme une girafe en soi. Une girafe. Il venait de se transformer en girafe.

En girafe. Un bovin. Herbivore.

Un animal normal. Triste. Banal.

- Sérieusement ????????????????
Revenir en haut Aller en bas
Scylla Rive
Chasseuse de Primes
Scylla Rive
Messages : 24
ϟ Dorikis : 400
ϟ Expérience : 68
Date d'inscription : 26/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: aka Unicorn. ce doux minois enfantin cache une rustre sans précédent. Elle est petite mais ses crachats ne sont pas à son image alors faites attention à ne pas la vexer

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyLun 10 Fév - 0:07
Tu étais très franchement ébahi devant la tournure des événements, tout était délirant, irréel, comme dans un rêve… Oui un monde onirique merveilleux remplis d’aventures, de transformation grandiose. Tu étais admirative devant la nouvelle forme de ton ami Hoji, qui était devenue une belle et majestueuse girafe ! Tu adorais les animaux et des bestioles si exotique cela te faisait vraiment rêver ! Émerveillée, tu n’entendais pas les railleries et le rire acerbe du Capitaine Térèv, qui se pensait victorieux en maudissant des mers ses deux troubles fêtes via des fruits d’animaux simples et inoffensifs, mais lui comme le monde finirons bien par reconnaître leur erreur.

Des étoiles plein les yeux, tu avais relâché un peu ta pression sur le moustachu qui semblait s’égosiller de la situation, tes yeux glissèrent alors sur le fruit qui avait rouler jusqu’à toi, et certains regards quittèrent notre ami au long cou pour poser un regard mêlé d’inquiétude, de regret et de panique sur toi. Ils savaient que ce trésor n était qu’un attrape-nigaud, une cage qui te scellerais à jamais dans la médiocrité et le burlesque. C’était le contrat. Mais tu n’étais qu’une enfant à leurs yeux et leurs actes revêtaient immédiatement une dimension si cruelle que ça les fit frissonner.

-NON ! ARRETE ! TU VOIS BIEN QUE …

Trop tard. L’inévitable se produisit, tu avais gobé d’une seule bouché l’étrange pêche poilue. Tu fit alors la pire de tes grimaces lorsque le goût immonde de ce fruit maudit vint attaquer ton palais. Tu tiras la langue en hurlant comme une petite capricieuse devant les regards médusés de ses pirates devenus de simples spectateurs, eux pourtant si habitué à être le clou du spectacle.

-BEURK ! LES LÉGUMES ET LES FRUITS, C’EST TOUJOURS AUSSI IMMONDE ! PLUS JAMAIS J’EN MAN… BWEEE

Tu n’avais pas pus finir ta tirade anti veggie que ta parole s’était estompé pour ne devenir qu’un son animal, alors que tous tes poils se hérissaient de dégoût sur tes bras. Tes fins poils blonds, tournant au blanc commencèrent en se levant sur ta peau à s’allonger et s’accumuler, s’entortillant comme s’ils voulaient former un doux manteau de laine autour de toi. Les yeux fermés, de dégoût, tu crachais au loin. Mais ta simple mauvaise habitude de rustre roturière vint heurter le bodybuldeur en un puissant flot de mucus qui vint le faire vaciller sur quelques mètres avant qu’il ne s’écroule sur le côté plus surpris par l’agression salivaire qu’autre chose.

Un qui appréciait moins la transformation, c’était l’hilare qui avait cesser son rire ridicule, le souffle couper sous le poids de l’animal qui était assis sur lui. Oui cet animal au pelage blanc et doux, ce fier lama, c’était toi, Scylla. Avec ta nouvelle fourrure par contre tu ressenti vite l’étouffante chaleur pensant sur les lieux comme une menace, et comme si ton instinct animal avait pris le contrôle de toi ce court instant où tu avais rejoint ce règne sauvage et bestiale. Alors l’ennemi ne fut plus cet idiot de Térèv et sa bande, mais ce meurtrier primaire qui pouvais consumer toute parcelle de terre et de vie : le feu !

Avec pour seul avertissement un hennissement, le lama blanc que tu étais cabra, envoyant le moustachu dans les flammes d’un violent coup de sabot bien placé. La terreur, des cris et le chaos s’ensuivirent, alors que pris d’une panique animale, tu fuyais, suivant les deux chameaux maintenant affranchis de leurs maîtres, leurs chaînes et leurs anciennes vies. Vous avez couru, encore et encore, jusqu’à ce que la lumière de ce monde te revienne à nouveau, réveillé par la douce caresse d’une langue.

-PA-Papouille ?

Posant ta main sur le dos de l’animal pour le récompenser d’une douce caresse, ton regard fut attiré par ta main et cette peau des plus lisse et normal. Alors tes souvenirs revinrent, nombreux et diffus, flou comme ceux d’un rêve. Qu’est-ce qui c'était passé ? Ta tête te faisais souffrir comme lors d’un lendemain de cuite, et les images qui te revenais n’avais aucun sens, mis à part dans le rêve d’un enfant.

-Doucement toutou, je crois que je me suis encore mis une sacré mine hier…Ah mais…

Ton cerveau venait de tilter devant la bouille du chiot. Un temps de latence avait été nécessaire pour faire un lien logique en connectant deux neurones. Si cet instant était réel et que tout le reste n’était qu’un rêve, comment ce chien pouvait être ici ? Et comment se faisait il que tu dormais nue à même le sol, ayant pour seule couette le haillon déchiré que tu portais depuis ta fugue. Tant de questions laissées en suspens, alors que ton esprit préférait abandonner t’ordonnant de te recoucher e dormir encore. Alors tu changeais simplement de coté pour être tranquille en lâchant, abandonné par ton cerveau perdu, un mécanique :

-Encore cinq minutes Maman… Juste encore un peu…
Revenir en haut Aller en bas
Hoji Masao
Pirate
Hoji Masao
Messages : 27
ϟ Dorikis : 390
ϟ Expérience : 88
Date d'inscription : 21/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: Hoji, dit le Dragon Blanc. Un être si égocentrique et arrogant que vous aurez du mal à vous y attacher. Mais attention, il est plein de surprises!

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyMer 12 Fév - 19:29


- C'est pas maman, flemmarde. C'est Hoji.

Une goutte écarlate venait de tomber sur le front de la petite fille assoupie. D'un revers de la main, le dragon avait balayé les traces de son combat éreintant. Se tenant l'épaule, un demi-sourire empli de souffrance figé sur le visage, son long manteau blanc bon à jeter, il surveillait l'enfant. Son bras ouvert sur presque toute la longueur témoignait de la dureté de la lutte qui avait été la sienne. Mais la gamine n'avait rien et, en cela, la victoire était intégrale.

Quelques heures plus tôt...

- Tu vas payer pour ça Térèv! Nul ne sera autorisé à un tel affront sans en subir les conséquences!
- Ooompf!


Le souffle coupé par la nouvelle bête de foire qui avait fait son apparition sur son dos, le capitaine Térèv n'avait plus pour seul vocabulaire que des onomatopées étranges, bien loin de son langage fleuri de nobliaud raté. Bien ridicule, tout comme son homme de main couvert de mucus, le coup de sabot qui l'envoya dans le feu acheva de détruire l'image qu'il avait dû mettre tant de temps à se construire. La moustache en feu, qu'il essayait tant bien que mal d'éteindre en plongeant la tête dans le sable, il avait bien perdu de sa superbe. Quand la folle cavalcade des chameaux et du lama eut pris fin, il ne restait plus grand monde debout dans l'arène. Si ce n'était une girafe magnifique, dont Hoji détestait l'apparence ridicule et atrocement banale. Mais si l'histoire se finissait ainsi, quel intérêt y'aurait-il à la raconter?

C'est ainsi que, semblant littéralement renaître de ses cendres, le propriétaire du trésor empoisonné et désormais consommé se releva, le visage noir et la moustache disparue. Les cheveux dressés sur la tête et couverts de sable, il n'avait pas fière allure. Son regard, cependant, n'était plus celui qu'un clown moqueur, mais bien d'un tueur aguerri qui ne rêvait plus que de violence. D'un coup de pied, il fit tomber un pilier d'acier, qui vint s'écraser lourdement sur la scène haute, d'ordinaire réservée à l'orchestre du cirque. De la loge encore intacte jusque là s'envola un sabre splendide, orné de pierreries ridicules mais éblouissantes. La lame n'avait pas l'air d'une facture aussi luxueuse que la garde, mais elle restait affûtée et entretenue.

- Tu vas regretter d'être venu jusqu'ici et d'avoir massacré mon cirque, maudit enfant de porc! Tu es tombé dans le piège du GRAND capitaine Oobli Térèv, le briseur d'espoirs, le dresseur de miracles! Tu es mien désormais, toi et ton aptitude formidable... Je vais m'appliquer à briser ton esprit et ton corps, si bien que tu en oublieras jusqu'à ton nom...

Le jeune dragon voulut répondre, mais à la place de sa voix il n'avait réussi à créer qu'un meuglement bestial et incontrôlé. Ce corps, il sentait que c'était le sien et pourtant, pourtant, il n'avait aucun contrôle dessus. Il avait l'impression qu'un feu le tourmentait de l'intérieur, tentant de tirer son esprit vers des instincts primitifs. Sans même y penser, il balança son crâne si dur au bout de ce cou immense. Trois acrobates vinrent s'y accrocher involontairement, repartant finir la sieste qu'ils venaient d'abandonner à l'instant dans les quelques cordages qui tenaient encore le bâtiment debout. Etonné de sa propre puissance, il n'avait plus qu'une seule idée en tête: Recommencer.

Mais au moment où il essaya de diriger son crâne comme un fléau d'armes dans la direction de son ennemi principal, il se sentit soudainement rétrécir. Revenant progressivement à sa taille humaine, il se sentit soudainement minuscule dans cet environnement démesuré de couleurs et de hauteur. Face à lui, l'ancien moustachu s'avançait, la main bien serrée sur la garde de son sabre si clinquant, l'oeil déterminé. Hoji en venait même à regretter sa forme précédente. Au moins de là haut il avait ce sentiment de puissance impossible à stopper dont il avait toujours rêvé. Il n'avait pas déployé ses ailes, certes, mais il avait enfin vu le monde d'en haut, tel un géant pose son regard sur les ridicules fourmis à ses pieds. il avait pu sentir cette puissance quelques secondes au moins, une minute à peine, avant de s'en aller. Paralysé au sol, ses jambes souffrant encore de la transformation radicale qu'il avait subi, il n'avait aucun moyen d'échapper à l'homme qui allait l'enlever et le démolir peu à peu pour en faire une bête de foire sans conscience.

Une sorte de hennissement étrange le sortit de ses pensées, le regard se tournant vers l'origine du bruit. Un lama blanc, unique en son genre, venait de revenir dans l'arène, fonçant tout droit vers celui qu'il, enfin elle, avait manqué de tuer quelques instants plus tôt. Mais la discrétion n'étant pas son fort, l'animal était déjà attendu. Une sorte de flash passa devant les yeux du coeur d'acier, la petite fille couverte de sang, le poil blanc étalé autour d'elle, une cicatrice morbide lui traversant le torse. Alors, par delà la douleur, ses muscles s'étaient réveillés. En un instant, il s'était retrouvé devant la lame, dos à son adversaire, le regard fermement planté dans celui de l'animal. La douleur qui lui avait attrapé l'épaule et le bras le fit tomber à terre à nouveau, juste à temps pour que la bête saute par dessus lui. Ses deux sabots vinrent s'écraser dans le visage de monsieur Loyal. cette fois-ci, il ne se relèvera pas. D'un dernier geste, puisant dans toute l'énergie qui lui restait, le jeune homme attrapa fermement le poil de l'alpaga de sa main encore utilisable. La bête, paniquée, continua de courir sur quelques kilomètres, avant de s'arrêter au milieu d'une rue, s'écroulant de fatigue, faisant place à la petite fille qui le dirigeait. Ou qui le subissait plutôt.

Retour au présent...

- On l'a fait petite... On a trouvé le trésor, héhéhéhé...
Revenir en haut Aller en bas
Scylla Rive
Chasseuse de Primes
Scylla Rive
Messages : 24
ϟ Dorikis : 400
ϟ Expérience : 68
Date d'inscription : 26/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: aka Unicorn. ce doux minois enfantin cache une rustre sans précédent. Elle est petite mais ses crachats ne sont pas à son image alors faites attention à ne pas la vexer

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyVen 14 Fév - 23:37
Tu grommelais. Tu n’aimais pas vraiment être réveillé. En fait le réveil, c’est tout bonnement le pire moment de chaque journée. Ce matin, en particulier, ce n'était vraiment pas joyeux. Tes petits yeux s’ouvraient au son de cette voix masculine presque familière, mais se refermaient presque instantanément éblouit par la vive lumière matinale. Un trésor ? Comme dans ce rêve bizarre dont tu voyais des bribes apparaître devant tes yeux…

-Un trésor ?

Tu te redressais instantanément ? Te retrouvant en une fraction de secondes, assise, ta couverture glissant sur ta peau pour te tomber sur le bas du corps et te couvrir les jambes. Des yeux grands ouverts et plein d’étoiles, tu te souciais guère de ce vents frais caressant ta peau, et qui aurait tôt fait, de te rendre répressible dans ce monde d’adulte, pervertie. Enfin, tu n’étais pas le genre de fille superficielle à te targuer d’une parure ou de beau vêtement, au contraire, tu te foutais bien de la mode et tout ça, et ton sens de l’esthétisme était proche du néant vu ton manque de pudeur. Mais que voulez-vous, c’est comme ça que sont les vrais pirates… Libre ! Libre de ne rien porter, de ne pas porter allégeance au dictat vestimentaire de la société, libre et pur, libre et nus… J’en fais trop, hein ?

-JE SUIS PAS UNE PETITE FILLE D’ABORD ! PUCEAU !

Tu avais bondi sur tes deux courtes jambes, les joues gonflé et rougit par un mélange de honte et de colère. Tu hurlais et injuriais le pauvre homme au long manteau couleur beige teintée de crasse et de pourpre. Tu t’époumonais comme une poissonnière jusqu’à ce que le déclic te fit taire en un instant. Ce gars, ce chiot… Tu tombais à la renverse devant ce constat insensé. Ton rêve n’en était pas un, il n’était qu’étrange réalité, mais alors…

-Tu.. Nous… Le trésor…

Tu bafouillais, déstabilisé devant une si grosse découverte et surtout si incroyable aventure que tu venais de vivre. C’était presque comme ce jour-là, ou tu t'étais réveiller dans ce corps frêle et faible de morveuse… Faut vraiment que tu arrêtes de boire ! Tu restais là, au sol, un peu paniquer par ce constat, laissant osciller ton regard entre ton propre corps qui semblait pourtant normal et celui d’Hoji que tu t’attendais à voir croître de manière démesuré. Pourtant, rien ne se passa. Enfin… Rien de prévu ! À la place de la foire au bétail, un tout autre genre de foire vint mettre du boucan dans ton réveil déjà bien mouvementé.

-Gamin revient ici ! Arrête de courir, on peut te protéger de ton ravisseur, on veut juste te ramener chez tes parents.

Cette voix te fit tourner la tête et tu tombas nez à nez avec son petit sourire espiègle, et son regard vif et souriant. Avery venait de débarquer dans la rue et ta vie une fois de plus, stoppant sa course, car il avait déjà trouvé une issue de sortie moins éreintante que de cavaler dans toute l’ile. Son index se pointa alors droit sur le cœur d’acier, le désignant avec véhémence pour enfin prendre la parole alors que celui qui beuglait précédemment déboulait lui aussi, le souffle court et la bouche béante de fatigue. Au-delà de sa langue pendante et son air las, il n’avait rien de très remarquant ce pauvre gars en uniforme. C’est marrant tient une mouette bleue sur sa veste blanche comme tous ceux qui te voulait soit disant du bien en voulant te livrer à ses inconnus qui se prétendaient tes parents… Sale histoire !

-C’est lui monsieur ! Il avait pris à part ma copine et j’étais inquiet… C’est lui qui nous a volé à notre famille et nous force à naviguer pour lui.

Pauvre Hoji… À chaque jour, son aventure et celle d’aujourd’hui semblaient être bien pires que celle d’hier. Car voilà qu’un petit menteur avec un talent d’acteur indéniable te faisait porter le chapeau d’un chef d’accusation outrageux, qui était de son fait d’ailleurs, mais qui soupçonnerait un enfant d’en enlever d’autre ? Et puis s’ajoutais à ça l’improbable spectacle du jour ta nudité face à cet homme déjà affublé du blâme d’être un pirate et un kidnappeur par une « innocente victime »… Comment dire la journée risquait de mal se finir !

-À toute les unité j’ai retrouvé le suspect grâce à l’aide d’un des enfants, il tient en otage une petite cornue… Je demande qu’on boucle le périmètre d’Eastside… Bien reçu ?

D’une main, il avait activé son mini escagophone tandis que de l’autre, il avait braqué son pistolet en direction du criminel au long manteau. Hoji le pirate pervers… Ça sonne bien non ? Pas trop en effet, mais cette calomnie lancerait pour sûr ta carrière de pirate ô dragon blanc !
Revenir en haut Aller en bas
Hoji Masao
Pirate
Hoji Masao
Messages : 27
ϟ Dorikis : 390
ϟ Expérience : 88
Date d'inscription : 21/01/2020
Wanted

Feuille de personnage
Description: Hoji, dit le Dragon Blanc. Un être si égocentrique et arrogant que vous aurez du mal à vous y attacher. Mais attention, il est plein de surprises!

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] EmptyMar 18 Fév - 20:54



L'aventure. L'homme a créé pour éloigner ses peurs les plus profondes, les plus dévorantes. La peur de l'abandon, de la mort, de la solitude, du vide, de l'engagement. Un tel est parti pour de nouvelles aventures, celui-ci vit sa dernière et plus belle aventure, autant d'expressions pour cacher ces effroyables vérités. C'est pour apprendre aux enfants les notions les plus simples et essentielles de la vie, que sont les peurs profondes, qu'on leur raconte des histoires d'aventuriers sans peur, parcourant monts et vallées, océans et mers à la recherche de fabuleux trésors. Car s'il est une chose que l'aventure a de tout particulier, c'est qu'elle vise quelque chose de bien précis. Un trésor, l'aboutissement juste des sacrifices et pertes de la route, la seule raison qui fait que votre aventure n'est pas un échec. Une sorte de récompense pour avoir complètement anéanti vos peurs les plus intimes.

Le trésor, Hoji et Scylla l'avaient bien trouvé. Mais debout là sur cette place bondée, elle à moitié nue et lui le bras découpé, ils ne donnaient pas l'impression d'avoir gagné. Le triomphe se faisait modeste, au son étrange des trompettes que représentait la voix agaçante d'un petit garçon. Une accusation seulement, une phrase, un ordre du soldat de la marine et le périmètre était bouclé. De part et d'autres, des soldats le regardaient avec un air de dégoût, comme si le dragon blanc était à ce moment la pire forme d'être humain que l'on puisse imaginer. Mais cela ne le dérangeait pas. Il méprisait au plus haut point ces soldats qui l'entouraient et n'accordait que peu d'importance à leur avis misérable. De sa main valide, il attrapa l'épaule de la petite fille, se voulant rassurant. La demoiselle semblait à la fois surprise de la situation et furieuse contre le petit garçon délateur.

-Veuillez décliner votre identité ainsi que celle de l'otage. Nom, prénom, âge et profession. Et plus vite que ça.
- Elle c'est Scylla, je connais ni son nom, ni son âge, c'est une enfant. Lui c'est Papouilles, un chien. Ce sont mes amis. Quand à moi, c'est une bonne question. Je suis Masao Hoji, mais on m'appelle le Dragon Blanc, et j'ai 18 ans à peine...


Le garçon prit une grande inspiration avant de s'avancer de quelques pas. Son long manteau s'était remis à flotter dans le vent et la petite fille, qui avait du mal à suivre le rythme dès le réveil, peinait à rester debout. D'un geste délicat, il s'empara du chien sous un bras, puis de la gamine sous l'autre. Le regard élégamment caché par une mèche de cheveux rebelles, on pouvait discerner un sourire joyeux sur ce visage.

- ET JE SUIS UN PIRATE!!!

Emporté par l'euphorie d'une nouvelle aventure et l'excitation toute nouvelle de ce statut enfin confirmé -il avait tout de même trouvé un trésor!- il décolla du sol gracieusement, se retrouvant sur un portail à quelques mètres, puis sur un balcon, puis sur un toit. Un grand sourire toujours affiché sur le visage, contraste fantastique aux têtes atterrées des soldats, il bondissait en rigolant de toit en toit, ses deux nouveaux amis sous le bras.

Il avait vaincu ses peurs et avait plongé dans le vide. Vaincus les mauvais rêves, le trésor était là. Il avait gagné un pouvoir mais ce n'était pas là la plus belle récompense. Il avait surtout réalisé son rêve de devenir un véritable héros de récit d'aventures, un pirate en chair et en os. Et il avait gagné des amis, aussi étranges qu'ils puissent être. C'était, pour Hoji Masao, fils orphelin de mère, le digne héritage de son sang. Le dragon succédait au renard sur les chemins de l'aventure et Hagraba pouvait enfin reposer en paix.

Hoji était devenu un aventurier, un vrai, sous le soleil de Kokoyashi, au milieu d'East Blue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Wanted

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty

Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive]

MessageSujet: Re: Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Le fabuleux trésor du Capitaine Térèv! [PV. Scylla Rive] Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Blues - Les Quatre Mers du Monde :: East Blue :: Kokoyashi-